J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 1 juillet 2009

retraite

entre deux rives
entre deux vies
j'enfourche mes rêves

8 commentaires:

Anonyme a dit…

et tu iras loin sur ta faneuse


ange gabrielle

estourelle a dit…

C'est un bon début et c'est prometteur :))

Laura a dit…

J'irai lentement pour profiter des paysages et de la vie! Et puis il y a du carburant sur le cadre!!!!

Anonyme a dit…

Gil Jouanard ds "La saveur du monde" cite Jean-Loup Trassard "Inventaire des outils à main ds une ferme":

"Paece qu'ils nous induisent à revivre le frisson évocateur des réflexes perdus, et qu'ils demeurent le signe fondateur de notre antique sédentarisation, parce qu'ils ravivent ds notre subconscient l'habitude de gestes dt ns ne savons plus rien, les outils de la ferme savent mieux que tout ns ratisser et ns drainer vers l'essentiel de notre vieille démangeaison.Même après avoir accédé au statut d'objets de collection et de pièces de musée, ces instruments nous forcent à REMONTER à la source de notre affluent principal"
Et toi, tu "enfourches" tes rêves
Ange G.

estourelle a dit…

Est ce qu'on pourra te suivre parfois dans tes rêves et partager
un verre de carburant ? (du bon !
de celui qui réchauffe les âmes et les coeurs et puis si tu le gardes pour toi seule tu vas rouler dans le fossé! :)) ]

Laura a dit…

J'emmène tout le monde sur mon drôle de vélo! Mais on pédale à tour de rôle!!

HK/LR a dit…

"pédaler" ?? sur un vrai vélo ??? quel drôle d'idée !!!!
je préfère relire ce merveilleux bouquin "la saveur du monde" de G Jouannard
(assis dans un bon vieux fauteuil - sans bascule , faut-il le préciser ?)

françoise a dit…

C'est drôle, Laura, je ne vous voyais pas tout à fait comme ça, j'aime bien vos chaussettes